• Ville de Saint-Denis

    Ville de Saint-DenisLe Défenseur des Droits a été saisi par le Maire de Saint-Denis quant à la situation de sa ville vis à vis du recrutement des enseignants face aux élèves.

    Cette ville est connue pour des équipes enseignantes dans les écoles qui tournent et virent chaque année, aucune stabilité, ce qui faisait dire à un directeur d'école que "la mémoire de l'école était celle des CM2". On peut imaginer la difficulté pour une école de fonctionner avec la moitié de son équipe renouvelée chaque année.

    Par exemple sur les 57 postes d'adjoint en élémentaire attribués au mouvement, 41 le sont avec moins de 5 points de barème. Certes la valeur peut ne pas attendre le nombre des années, mais quand cette situation et doublée par l'affectation de contractuels (M2 non formés), on entrevoit la problématique.

    Au milieu des parents et des enseignants il y a la position des directeurs qui devient vite intenable même avec une langue de bois lustrée par les ans. Ce qui fait dire à l'un d'entre-eux : "On nous demande d'être loyal à l'institution. Mais cela casse notre rapport avec les parents." Et oui, la situation est impossible et les parents s'en rendent compte.

    Je vous mets en lien divers documents instructifs à lire :

    Télécharger « courrier-reponse-defenseur-droits.pdf »

    Télécharger « note-exhaustive-defenseur-droits.pdf »

    Le Café pédagogique, le grand ras le bol des professeurs


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :