• Un nouveau corps !

    Un nouveau corps !Non, ce n'est pas celui de vos rêves, mais celui des psychologues scolaires.

    Alors que la politique était, nous avait-on dit, à une limitation, voire à une diminution des corps dans la fonction publique, la création d'un nouveau corps est donc surprenante. Tant mieux pour les psys qui vont pouvoir, et c'est le SE-UNSA qui l'écrit :

    Un corps unique de psychologues de l’éducation nationale, c’est pour moi, psychologue "scolaire" :

    • Une reconnaissance professionnelle indispensable
    • Une élévation de mon niveau de formation et de qualification
    • Une opportunité de revendiquer et d’obtenir une amélioration de ma rémunération
    • Des possibilités de mobilité géographique et professionnelle accrues

    Remplacez psychologue "scolaire" par "directeur d'école" et l'on comprend pourquoi le GDID défend depuis le début la reconnaissance du métier de directeur. Pourquoi les psys ont-ils réussi là où les directeurs échouent depuis des années ? Sans doute grâce à une bienveillance des syndicats. Les psys ne font pas peur, ils ne sont pas vraiment nos collègues. Tandis qu'un directeur ! De suite s'agite le drapeau du chefaillon, la division de la profession, etc.

    Le métier de psy va-t-il fondamentalement changer avec ce nouveau corps ? Je ne pense pas. Pourtant c'est là encore un argument que l'on oppose à la création d'un corps pour la direction d'école.

    La volonté politique n'est pas là (on attend toujours le référentiel métier), la volonté syndicale non plus. C'est dommage.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :