• Les missions des IENAlors que le référentiel métier des directeurs d'école est acté depuis presque 1 an, j'ai eu la curiosité d'aller voir l'équivalence chez les IEN (Google est mon ami ... "Missions des IEN"). Voici le résultat : pas de "ordonne", "autorise", mais "veille", "conseille", "participe", "évalue" ; dans le référentiel métier du directeur d'école (notre bible à tous) par contre le terme "responsable" est utilisé par deux fois pour les directeurs. Ne déléguons pas tout aux IEN et assumons les responsabilités qui nous incombent. L'IEN agit dans un cadre légal, comme nous, pas plus, pas moins. En agissant ainsi la reconnaissance institutionnelle (qui existe déjà via le référentiel et qui est une vraie avancée) ,prendra corps dans les faits et notre quotidien (ce qui est encore loin d'être le cas, mais un peu (beaucoup?) à cause de nous).

    Missions des inspecteurs de l'éducation nationale

    Les IEN sont des cadres supérieurs de l’éducation nationale. Ils :

    • veillent à la mise en œuvre de la politique éducative dans les classes, les écoles et les établissements scolaires
    • évaluent le travail des personnels enseignants et d’orientation des écoles et des établissements du second degré et concourent à l’évaluation de l'enseignement des disciplines, des unités d’enseignement, des procédures et des résultats de la politique éducative
    • inspectent et conseillent les personnels enseignants et d'orientation des écoles et des établissements du second degré et s'assurent du respect des objectifs et des programmes nationaux de formation, dans le cadre des cycles d’enseignement
    • participent à l'animation pédagogique dans les formations initiales, continues et par alternance des personnels de l'éducation nationale, en lien avec l'université
    • peuvent se voir confier des missions particulières, par le recteur d’académie, pour une durée déterminée, dans le cadre départemental ou académique
    • peuvent conseiller les directeurs d’école et les chefs d’établissement à la demande du recteur
    • assurent des missions d'expertise dans ces différents domaines ainsi que pour l'orientation des élèves, les examens, la gestion des personnels éducatifs et dans le choix des équipements pédagogiques, notamment en participant aux travaux de groupes d’experts menés par l’inspection générale ou l’administration centrale du ministère

    Ils exercent leurs fonctions dans le cadre du programme de travail académique.

    Les IEN 1er degré ont la responsabilité d'une circonscription sous l’autorité du directeur académique des services de l’éducation nationale (DA-SEN). Ils peuvent exercer leur fonction auprès du recteur d’académie.

    Les IEN chargé de l’information et de l’orientation exercent principalement leur fonction sous l’autorité du directeur académique des services de l’éducation nationale (DA-SEN).

    Les IEN de l’enseignement général et de l’enseignement technique exercent leur fonction dans le cadre d’une académie sous l’autorité du recteur.

    Recrutement des inspecteurs de l'éducation nationale

    Les IEN sont recrutés par voie de concours, par liste d’aptitude ou détachement.

    Concours

    Le concours est ouvert par spécialités disciplinaires.

    Les personnels qui remplissent les deux conditions suivantes au 1er janvier de l'année au titre de laquelle est ouvert le concours peuvent candidater :

    • être fonctionnaire titulaire d'un corps d'enseignement de premier ou de second degré, d'éducation ou d'orientation, de direction d'établissement d'enseignement ou de formation et avoir accompli cinq ans de services effectifs dans des fonctions d'enseignement, de formation, d'éducation, d'orientation, de direction ou d'encadrement
    • être titulaire d'une licence ou justifier d'un titre ou d'un diplôme reconnu équivalent par arrêté conjoint des ministres chargés de l'Éducation nationale et de la Fonction publique ou appartenir à l’un des corps suivants : professeurs certifiés, professeurs d'éducation physique et sportive, professeurs des écoles, professeurs de lycée professionnel, conseillers principaux d'éducation, directeurs de centre d'information et d'orientation et conseillers d'orientation-psychologues ou personnels de direction d'établissement d'enseignement ou de formation.

    Liste d’aptitude

    Une liste d’aptitude est établie tous les ans par spécialité.
    Les fonctionnaires appartenant à un corps d’enseignement de premier degré ou de second degré, d’éducation ou d’orientation ou au corps des personnels de direction d’établissement d’enseignement ou de formation relevant du ministre de l’éducation nationale et justifiant de dix années de services effectifs en cette qualité peuvent figurer sur cette liste.

    Détachement

    Le détachement dans le corps des IEN est ouvert aux fonctionnaires titulaires de l'État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent, appartenant à un corps, un cadre d'emplois ou un emploi de catégorie A, justifiant de cinq années de services effectifs dans leurs corps, cadres d'emplois ou emplois et ayant atteint un indice brut au moins égal à 457.

    Formation des inspecteurs de l'éducation nationale

    Depuis 2010, la formation obligatoire des IEN stagiaires se déroule sur une année et comprend deux périodes :

    • une période de professionnalisation, incluant le stage en responsabilité,
    • des sessions de formation organisées à l'École supérieure de l'éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (Esen). Elle a pour objectif de permettre une prise de responsabilité immédiate.

    Le parcours de formation comporte des stages ou des cycles de formation et d'échanges organisés par l'École supérieure de l'éducation nationale ou par les académies. Ces cycles de formation, ouverts sur d'autres environnements professionnels, tiennent compte des acquis des stagiaires.
    Les sessions de formation, dont la durée minimale est de soixante-dix jours, sont complétées, lors de l'année qui suit la titularisation, par un droit d'inscription prioritaire aux stages de formation continue.
    La période de stage s'organise autour de modules de formation (management, pilotage du système éducatif, etc.), stages en administration régalienne et/ou dans une grande école de service public, et en entreprise. Un module européen comprenant un séminaire suivi d’un voyage d’étude dans un pays européen est proposé.
    Les IEN recrutés par voie de liste d'aptitude ou par voie de détachement suivent certaines des sessions de formation susmentionnées ou des sessions spécifiques organisées à leur intention par le service de l’encadrement de la direction générale des ressources humaines du ministère et l’Esen.

    Carrière, avancement et rémunération des inspecteurs de l'Éducation nationale

    Carrière

     

    Un métier aux fonctions diversifiées
    68% des IEN exercent leurs missions comme responsable d’une circonscription d’enseignement du premier degré
    24% sont responsables de l’enseignement technique ou général
    6% sont chargés de l’information et de l’orientation
    2% assurent une mission de conseiller auprès d’un recteur d’académie

    Les IEN ont la possibilité d'accéder au corps des inspecteurs d’académie-inspecteurs pédagogiques régionaux par :

    • concours après avoir accompli cinq ans de services effectifs dans des fonctions d'inspection
    • liste d'aptitude sous réserve d'avoir accompli au moins dix ans de services effectifs en qualité d'IEN et d’avoir été promu à la hors classe de ce corps
    • détachement

    Ils peuvent occuper des fonctions de :

    • conseiller technique de recteur (CSAIO, DAET, DAFCO),
    • IEN adjoint auprès d’un directeur académique des services de l’éducation nationale.

    Ils peuvent être détachés :

    • dans des fonctions de pilotage en qualité de directeur académique adjoint des services de l'éducation nationale, de directeur de CRDP et de personnels de direction de 1re classe
    • dans d’autres administrations publiques (sous-préfet, poste à l'étranger, etc.)

    Avancement

     

    Le corps des IEN comprend deux classes :

    • la classe normale comporte 10 échelons de l'indice brut 416 à l'indice brut 966
    • la hors-classe comporte 8 échelons et culmine à la hors échelle lettre A

    Depuis le 1er décembre 2012, l’accès à la hors classe est prononcé parmi les IEN inscrits au tableau d'avancement annuel ayant atteint le 7e échelon de la classe normale et justifiant de six années de services effectifs dans le corps en position d’activité ou de détachement.

    38% des IEN sont à la hors classe. Le taux de promotion à la hors classe est fixé règlementairement à 33 % pour l’année 2013 et à 32 % pour l’année 2014. 

    Rémunération

    Dès la prise de fonction en qualité de stagiaire, les IEN sont immédiatement reclassés et bénéficient de la rémunération et du régime indemnitaire des titulaires.

    Traitement net 2012

    IEN classe normale

    • Début de carrière reclassement moyen 8e échelon : 32 724€
    • Fin de grade : 36 038 €

    IEN hors classe

    • Début de grade avant reclassement : 23 657€
    • Fin de grade : 44 322€
    Indemnités

    Indemnité de fonctions modulable en fonction des objectifs définis dans la lettre de mission individuelle et de la manière de servir :

    • IEN premier degré ou adjoint de DA-SEN : de 5 405 euros à 7 135 euros

    Indemnité dite des 110 journées

    • IEN premier degré : 3 219,70 euros

    Indemnité de résidence (en % du traitement brut)

    • zone 1 : 3 %
    • zone 2 : 1 %
    • zone 3 : 0

    Supplément familial de traitement(mensuel) :

    • 2 enfants : 109,43 euros
    • 3 enfants : 278,61 euros
    • par enfant en plus : 202,10 euros

    Le supplément familial de traitement indiqué sur base de l’indice majoré 711, soit le 8e échelon d’IEN.


    votre commentaire
  • Ville de Saint-DenisLe Défenseur des Droits a été saisi par le Maire de Saint-Denis quant à la situation de sa ville vis à vis du recrutement des enseignants face aux élèves.

    Cette ville est connue pour des équipes enseignantes dans les écoles qui tournent et virent chaque année, aucune stabilité, ce qui faisait dire à un directeur d'école que "la mémoire de l'école était celle des CM2". On peut imaginer la difficulté pour une école de fonctionner avec la moitié de son équipe renouvelée chaque année.

    Par exemple sur les 57 postes d'adjoint en élémentaire attribués au mouvement, 41 le sont avec moins de 5 points de barème. Certes la valeur peut ne pas attendre le nombre des années, mais quand cette situation et doublée par l'affectation de contractuels (M2 non formés), on entrevoit la problématique.

    Au milieu des parents et des enseignants il y a la position des directeurs qui devient vite intenable même avec une langue de bois lustrée par les ans. Ce qui fait dire à l'un d'entre-eux : "On nous demande d'être loyal à l'institution. Mais cela casse notre rapport avec les parents." Et oui, la situation est impossible et les parents s'en rendent compte.

    Je vous mets en lien divers documents instructifs à lire :

    Télécharger « courrier-reponse-defenseur-droits.pdf »

    Télécharger « note-exhaustive-defenseur-droits.pdf »

    Le Café pédagogique, le grand ras le bol des professeurs


    votre commentaire
  • Kermesses de fin d'année : Maintenir ou pas ? Ci-dessous le lien vers le café pédagogique à l'origine de l'article :

    http://www.cafepedagogique

    Même si le terme n'est pas très laïque, pourquoi ne pas dire "Fête d'école" ?

    Certains d'entre-nous ont été "contraints" d'annuler leur fête d'école sur injonction de leur IEN. Pourtant ce n'est pas l'IEN à qui revient la responsabilité de l'organisation, c'est au directeur d'autoriser ou pas une manifestation dans l'école et à lui seul.

    A ce sujet, un fil sur le forum public du GDID, je le mets en lien, il est vraiment intéressant :

    http://www.dirlo.org/forums

     


    votre commentaire
  • Journée des Arts !Paru au BO début mai 2015, voici ce qui est écrit :

    Les écoles et les établissements scolaires mettront en place la première Journée des arts à l'école pendant la deuxième quinzaine du mois de mai, entre le 18 mai et le 29 mai.

     

     

    Les partenaires culturels locaux et les collectivités territoriales impliqués dans la conduite des projets d'éducation artistique et culturelle seront associés à ce temps fort. Les écoles et établissements relevant du même secteur pourront être conviés. De même, les parents d'élèves seront invités.

    En lien avec leurs partenaires, les directeurs d'école et chefs d'établissement organiseront des événements exprimant la dynamique des projets mis en œuvre par les équipes éducatives et culturelles qui auront permis aux élèves d'ouvrir leur horizon artistique et culturel.

     

    La valorisation de ces projets pourra prendre des formes aussi diverses qu'une exposition, une représentation théâtrale, un concert, des lectures publiques, une visite guidée de l'établissement mettant en valeur sa dynamique culturelle.

    Voici donc un texte paru le 5 mai qui demande aux écoles d'organiser,  entre le 18 et 29 mai, soit 13 jours après la parution au BO !, un évènement !! Bien entendu cet évènement devra répondre aux protocoles de sécurité imposés par Vigilance Attentat, toujours en vigueur jusqu'au 10 juin ; être intéressant, construit , pensé, etc.

    De qui se moque-t-on ?!!


    votre commentaire
  • Cellule juridiqueJe copie/colle un morceau de l'Estafette éditée par le GDID :

    La mise en place dans chaque Académie d'une cellule d'aide juridique pour les directeurs fait partie du pack « protocole de simplification ». C'est une demande forte des directeurs qui, en première ligne, pris entre le marteau et l'enclume, sont de plus en plus exposés à la judiciarisation de la société. Mais justement, dans le contexte extrêmement tendu que nous connaissons, nous recommandons la prudence, car la bascule dans une sorte de « surrèglementation » peu propice aux partenariats locaux est un risque envisageable. Le GDiD plaide pour :
    - que cette cellule ne soit pas spécifiquement « juridique », mais puisse répondre à des questions plus larges, plus « banales » sur le fonctionnement de l'école,
    - y rattacher un « directeur-référent » en poste représentant le terrain
    - que cette cellule puisse être interrogée aussi par les IEN.

    Bon, jusqu'à cette date pas de cellule juridique sur le 93 à ma connaissance.

    Vous pouvez poser vos problèmes récurrents à cette adresse :

    Question cellule juridique

     


    votre commentaire