• Phrase de notre ministre

    PeillonLors des discussions à l'Assemblée Nationale sur la loi concernant l'école, notre ministre a dit ceci :

    "... il faudrait que vous choisissiez entre l’école comme établissement autonome et l’école du socle, les deux étant contradictoires."

    Et là, je suis inquiet !

    Et sans doute un peu stupide, car je ne vois pas en quoi les deux sont contradictoires. Il me semble que le primaire (comme le secondaire) a ses spécificités qu'il faut reconnaître. Pour le secondaire c'est fait, reste le primaire.

    Dans la loi est créé une liaison école/collège obligatoire. D'ailleurs à ce propos notre ministre enfonce le clou  :

    "Mais nous ne pourrons progresser sur l’autonomie pédagogique des établissements qu’à condition que vous leviez une contradiction. Vous nous dites, dans votre texte (celui de l'opposition), qu’il faut créer cette école du socle, en rassemblant les écoles primaires de rattachement avec leur collège. Soit. Mais que faites-vous alors des directeurs d’école, dont vous parlez depuis des semaines ? Si le directeur d’école a un statut particulier de chef d’établissement, vous transformez les écoles en établissements, auquel cas elles ne sont plus rattachées au collège.
    Vous devez faire un choix. Le choix que nous avons fait pour nous inscrire dans une continuité que vous aviez développée, c’est d’articuler ensemble ce qui n’était pas le cas jusque là, soit le travail entre l’école et le collège."

    Ainsi, il n'y aurait donc comme unique possibilité que la mise sous tutelle de l'école par le collège pour résoudre l'équation de l'Ecole du Socle. Pourquoi pas une reconnaissance du primaire, et une instance de régulation/concertation/je ne sais quoi entre l'école et le collège, d'égal à égal, afin d'harmoniser le territoire commun?

    Cette mise sous tutelle, les écoles n'en veulent pas ! Elles veulent garder le lien de proximité avec les familles et avoir, dans un cadre réglementaire national, la liberté nécessaire pour faire progresser les élèves qui lui sont confiés. Pour cela il faut un pilote, et je ne crois pas que le Principal du collège voisin (quand l'école envoie ses élèves dans un seul collège) soit le plus à même de connaître les besoins du primaire.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :