• Ouverture des discussions


    Ouverture des discussions 

    C.R. de la réunion du 23/04/13 au ministère : DGESCO

    Le GDID,  est reçu par la DGESCO
    J.P. DELAHAYE, directeur général de la direction générale de l'enseignement scolaire
    M.C. MZALI, chef du bureau des écoles
    X. TURION, chef du service de l'instruction publique et de l'action pédagogique
    dans le cadre de la préparation des discussions sur la reconnaissance des directeurs d'école.

    En premier lieu, le directeur général reconnaît le travail essentiel et central des directeurs d'école, maillon indispensable pour diffuser, pour faire rayonner les réformes auprès des équipes, des élèves, des municipalités.
    M. Delahaye souligne aussi la légitimité du GDID comme interlocuteur.

    Une discussion sur de nombreux points s'engage alors entre les différents participants :
    - la situation actuelle de souffrance des directeurs
    - le lien entre la réussite des élèves et un leadership pédagogique reconnu du responsable de l'école
    - la convergence des opinions sur l'impossibilité de continuer avec le statu-quo actuel
    - la nécessaire reconnaissance du métier de directeur d'école (clarification des missions et des responsabilités et une programmation pour mettre en cohérence ces missions et les moyens qui pourront et devront y être attribués.)
    - l'établissement du premier degré, les réseaux d'écoles
    - Le besoin de temps mis en avant par le GDID
    - utilisation des heures d'APC pour le meilleur pilotage de l'école.
    - autonomie des heures d'animation pédagogique pour le directeur
    - reconnaissance de la spécificité des directeurs dans la répartition des services de surveillance
    - utilisation du dispositif « plus de maîtres que de classe » qui serait un moyen pertinent pour décharger le directeur d'une classe, mais lui donner en charge des heures d'enseignement avec ses collègues enseignants et les élèves qu'il connaît (heures modulées sur l'année, et sur la journée.) Le directeur grâce à sa vue globale a le meilleur profil pour ce dispositif au service des élèves.
    - Diminution et annualisation des temps d'enseignement. Le directeur a un travail continu sur l'année et des périodes plus prégnantes (début d'année scolaire, …..). Les seuils doivent donc être repensés. Le volume peut être mis en corrélation avec la nouvelle organisation de la semaine scolaire (9 demis-journées : 1/3 et 2/3 de décharge).
    - La valorisation : la formation diplomante initiale et continue (masterpro) des directeurs, la reconnaissance de leurs compétences (V.A.E.), leur rémunération doivent aussi être programmées . (La part fixe de la prime de direction doit être par exemple intégrée dans le salaire des directeurs).

    M. le Directeur général nous informe enfin que l'ouverture effective du groupe de travail sur la reconnaissance des directeurs ne peut plus tarder (ce qui rejoint notre constat et notre demande d'ouverture imminente) et que le GDID y participera bien évidemment.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :